Aaargh 2005

 

The “Aaargh” Introduction of 2005

L’Introduction «Aaargh» de 2005

 

Avant-propos à l’Introduction «Aaargh» de 2005

Foreword to the “Aaargh” Introduction of 2005

Supprimer la lecture, les opinions et les idées, c’est corrompre l’histoire ; imposant ainsi l’ignorance afin de contrôler et comme une arme. Les opinions devraient être ouvertes aux contre-arguments. Ils ne peuvent pas être ouverts aux contre-arguments s’ils sont supprimés par la persécution orwellienne. Comme disait ma grand-mère maternelle d’Angleterre : «Les bâtons et les pierres peuvent me casser les os, mais les mots ne peuvent jamais me faire de mal». Évidemment, cela n’est vrai que dans une société libre où l’opinion est libre, comme le sont les contre-arguments. La répression et la persécution soulèvent la forte présomption que ceux qui ne peuvent tolérer l’opinion libre n’ont pas de véritables contre-arguments à offrir.

To suppress reading, opinions and ideas is to corrupt history; thereby imposing ignorance for control, and as a weapon.  Opinions should be open to counter-arguments.  They cannot be open to counter-arguments if they are suppressed by Orwellian persecution.  As my maternal grandmother from England used to say, “Sticks and stones may break my bones, but words can never hurt me”.  Obviously, that is only true in a free society where opinion is free, as are counter-arguments.  Suppression and persecution raise the strong presumption that those who cannot tolerate free opinion have no real counter-arguments to offer.

Toutes les informations intéressent quelqu’un, quelque part, quelque temps ; et donc la suppression de l’information est un acte méprisable de trahison contre la connaissance et l’humanité, qui se distinguent des animaux par leur capacité de préserver la connaissance et l’histoire.

All information is of interest to someone, somewhere, some time; and therefore suppression of information is a despicable act of treachery against knowledge and humankind, who are distinguished from the animals by their ability to preserve knowledge and history.

De nos jours, qui devrait être l’ère de la plus grande liberté de connaissance et d’investigation, qui devrait valoriser la vérité et l’histoire plus que tout autre âge étant donné le vaste potentiel de communication de l’information, nous sommes au contraire confrontés à la suppression systématique de quelques types de lecture.  Certains lecteurs sont persécutés, simplement pour leurs points de vue, jusqu’aux tribunaux — souvent des tribunaux corrompus, des tribunaux «Étoilés», menant des procès politiques contre des présumés sorcières — qui par la suite se retrouvent emprisonnés, comme Galileo a été emprisonné.

In this day and age, which ought be an era of the greatest freedom of knowledge and investigation, which ought to value truth and history more than any other age given the vast potential for communicating information, we are on the contrary faced with systematic suppression of some kinds of reading.  Particular readers are persecuted, simply for their viewpoints, all the way to the courts — often corrupt courts, Star courts, conducting political witch trials — and they find themselves imprisoned, as Galileo was imprisoned.

L’Aaargh (abréviation de “L’Ass. des Anciens Amateurs de Récits de Guerre et d’Holocauste”) est apparemment consacré à la mise à disposition de matériel de lecture qui pourrait autrement être largement supprimé.  Une introduction en l’honneur d’Ernst Zündel est présentée dans l’édition de À Bas La Haine ! mise en ligne par Aaargh Reprints, datée et annotée le “8 novembre 2005 :  Procès Zündel, Mannheim”.  En remerciement pour leur distribution gratuite de À Bas La Haine ! par lequel j’ai pris connaissance de l’existence de ce document, ma traduction anglaise de l’Introduction Aaargh de 2005 suit.

The Aaargh (short for, rough translation:  “The Association of Antiquarian Amateurs of Accounts of War and Holocaust”) is apparently devoted to making reading material available that might otherwise be widely suppressed.  An introduction in honor of Ernst Zündel is featured in the edition of À Bas La Haine ! by Aaargh Reprints, dated and annotated “8 November 2005 :  Procès Zündel, Mannheim”.  In gratitude for their free distribution of À Bas La Haine ! by which I learned of this document, my English translation of the Aaargh 2005 Introduction follows.

The “Aaargh” Introduction
of 2005

L’Introduction «Aaargh» de 2005

 

Aaargh Reprints
8 novembre 2005 :  Procès Zündel, Mannheim

Aaargh Reprints
8 November 2005 :  Zündel Trial, Mannheim

Première édition sur le Net

First edition on the Net

Nous publions cet opuscule le 8 novembre 2005, jour de l’ouverture du procès de Ernst Zündel, éditeur révisionniste, à Mannheim, Allemagne.  Il est arrivé en Allemagne au début de 2005, après avoir été kidnappé par des services américains, et illégalement envoyé au Canada, où une parodie de procès l’a tenu deux ans à l’isolement, dans des conditions indignes.

We are publishing this short work on November 8th, 2005, day one of the trial of Ernst Zündel, a revisionist publisher, in Mannheim, Germany.  He arrived in Germany at the start of 2005, after being kidnapped by the American services, and illegally sent to Canada, where a parody of a trial kept him for two years in isolation, in shameful conditions.

Zündel, jeune paysan souabe, a débarqué au Canada en 1958.  Quelques temps après, il a rencontré Arcand (1899-1967) qui fut son mentor ; il lui montra ce qu’avait été l’histoire et la politique de l’Allemagne depuis les années 30.  Zündel a toujours été reconnaissant à Arcand pour l’avoir éduqué politiquement.

Zündel, a young Swabian peasant, landed in Canada in 1958.  Not long after, he met Arcand (1899-1967) who became his mentor; he showed him what the history and politics of Germany had been since the 1930s.  Zündel was always grateful to Arcand for giving him his political education.

Arcand était incontestablement un proche du parti nazi et avait été interné administrativement pendant la guerre.  Nous ne partageons certainement aucune des idées d’Adrien Arcand, catholique ultra, royaliste, pro-nazi, mais nous constatons que la répression des idées et la chasse aux sorcières exercée par les soi-disant démocraties relèvent très exactement de ces fascismes qu’elles prétendent combattre et qu’en fait elles imitent en y rajoutant une large dose d’hypocrisie.

Arcand was undeniably close to the Nazi party and had been administratively interned during the war.  We undoubtedly do not partake of any of the ideas of Adrien Arcand, an ultra Catholic, a royalist, a pro-Nazi, but we recognize that the repression of ideas and the witch-hunting practiced by the so-called democracies comes precisely from these fascisms that they pretend to fight and which they in fact imitate with the addition of a huge dose of hypocrisy.

Zündel est un homme libre qui devrait être libre, c’est-à-dire hors de la prison, si le pays qui l’héberge était lui-même libre.  Il y a davantage de livres interdits et de poursuites pour crimes de la pensée dans l’actuelle République fédérale allemande que dans le Troisième Reich.

Zündel is a free man who should be free, which is to say out of prison, if the country playing host to him were itself free.  There are as many forbidden books and trials for thought-crimes in the current Federal Republic of Germany as in the Third Reich.

«À bas la haine !».  Montréal, Éditions La Vérité, 1965.  140 p. (20 cm).  Ouvrage antisémite.  Peu commun.  Il s’agit de l’édition spéciale, couvertures simili-velours; avec une photo d’Arcand et un carton publicitaire de son organisation.  45 $ (librairie d’occasions, à Montréal.)

A bas la haine !”.  Montréal, Éditions La Vérité, 1965.  140 pp. (20 cm).  Antisemitic work.  Rare.  This is the special edition, faux-suede covers; with a photo of Arcand and a promotional card of his organization.  $45 (second-hand bookstore in Montréal.)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s